Accueil La SAT Notre staff Nos projets Les auteurs Les postes Wallpapers

LE JOURNAL D'UNE TEAM IMPOSSIBLE

A Fairytale for the Demon Lord #2.03 en VF

Écrite par : Jayjay210 • Catégorie(s) : A Fairytale for the Demon Lord • Postée le 31/07/2015 09:51 pm


Je suis désolé d'avance si je suis moins bavard ce soir que les semaines précédentes, pour des raisons personnelles qui ne vous regardent pas. Ce n'est de toute façon pas un drame puisque le chapitre du soir est - un poil - moins difficile à comprendre que les précédents. Eh oui, pour une fois pas de méli-mélo spatio-temporel digne de Doctor Who, l'action reprend là où l'on s'était arrêté la semaine suivante, c'est-à-dire en plein face-à-face final entre le Seigneur-Démon et Odin. Non, vous ne rêvez pas, deux chapitres qui se suivent chronologiquement, c'est un petit miracle dans A Fairytale for the Demon Lord ! Il aurait été dommage en tout cas de rater de cet affrontement absolument dantesque, dont on connaît déjà l'issue, certes, mais qui nous offre grâce au nouveau style de Garlic Duck parmi les plus belles scènes de combat que vous aurez l'occasion de voir dans un webcomic. Et si vous croyez que j'exagère, jetez un œil à ce magnifique chapitre, disponible comme toujours en téléchargement et en lecture en ligne :

A Fairytale for the Demon Lord #2.03
Disponible en DL et en LEL


- Résumé des évènements -
Sur le toit de Valaskjàlf se déroule un combat titanesque entre Odin et le Seigneur-Démon. Mais quoi qu'il tente, le dieu asgardien semble cette fois-ci impuissant face au Seigneur-Démon, l'Ultime Seigneur-Démon, celui qui porte le nom de Ragnarok et le destin de le vaincre. Odin le sait, et semble même accueillir sa fin avec soulagement. Même si le combat s'interrompt brutalement et que l'on ne voit pas le coup fatal, on retrouve le maître des Ases gisant au sol, recouvert de sang. Le sage Mimir s'agenouille à ses côtés, et ils discutent de leur plan, des conséquences de ce qu'il vient de se passer, avant qu'Odin ne rende son dernier soupir... Soudain, quelque part ailleurs, à un autre moment, un Seigneur-Démon ouvre les yeux, surpris par les évènements auxquels il vient d'assister dans son rêve...

- Analyse et commentaires -
Commençons par remettre ce chapitre dans le contexte général de l'histoire.
S'il est la suite directe du précédent, les deux parties de ce chapitre (celle du combat puis celle avec Mimir) s'imbriquent avec les chapitres 24 à 29 de la saison 01, qui étaient tous racontés du point de vue du Seigneur-Démon. Cette fois-ci, du combat final et de ses ramifications nous avons la version d'Odin, une version des plus intéressantes puisqu'elle apporte bien plus à la compréhension générale des évènements.

Je passerai sur le combat en lui-même. A part répéter qu'il est magnifique, que l'auteur est au sommet de son art et qu'il nous offre des séquences à couper le souffle, je ne vois pas bien quoi rajouter de plus. En revanche, la scène avec Mimir est beaucoup plus propice aux commentaires.

Pour vous rafraîchir la mémoire un instant : alors que le Seigneur-Démon et Odin s'affrontent, la princesse fait irruption pour porter secours à son chevalier adoré, alias Odin, au grand dam de feu le Chevalier Sans Nom. Comprenant qu'il l'a de toute façon perdue, le Seigneur-Démon tue la princesse, privant ainsi Odin du pouvoir de régénération de cette dernière, qui lui permettait de revenir à la vie et le rendait invincible. Et le dieu finit par succomber à son tour face à un ennemi trop puissant pour lui, désormais. Mais le Seigneur-Démon ne se contente pas seulement de le tuer, il "avale" en quelque sorte son destin, ce qui lui permet ensuite d'utiliser le pouvoir d'Odin pour ramener à la vie la princesse. Désormais vainqueur, sa bien-aimée en sa possession, il redescend le palais, admirant au passage la vue sur le Crépuscule qui tombe sur le monde. C'est là qu'il croise Mimir, qu'il révèle s'être accaparé du destin d'Odin, et son désir d'emmener la princesse aux confins du monde avec lui. C'est aussi à ce moment que le sage lui offre cette fameuse prédiction : "Pour reprendre le destin de la Princesse que tu as cachée, la mort viendra pour toi, mon seigneur. Un sinistre faucheur portant la mort, contre lequel même tes pouvoirs ne pourront s'opposer". Cette prophétie ne nous intéresse pas pour le moment au contraire de Mimir. Car, après avoir croisé le Seigneur-Démon, elle se rend sur le toit du palais où elle découvre un Odin agonisant. Ce que nous voyons donc dans le chapitre du jour.

Dire que la relation Mimir/Odin est des plus énigmatiques est un pléonasme. Un véritable rapport d'amour et de haine oppose et attire ces deux personnages au cœur de l'histoire. N'oublions pas que c'est Mimir qui a offert la malédiction du Seigneur-Démon au Chevalier Sans Nom, condamnant ainsi le maître des Ases, mais avec seule justification qu'elle ne pouvait tout simplement plus souffrir de le voir sombrer, se perdre et changer, et qu'elle préférait autant le détruire elle-même. Un acte d'amour, en somme. Et n'oublions pas ce qu'a dit Odin la semaine passée, que Mimir "est d'entre tous celle qui le hait le plus, mais aussi celle qui a le plus d'affection pour lui". Ce rapport d'amour et de haine est reflété dans le chapitre quand, au début, Mimir semble se réjouir, se moquer de ce qui est arrivé à Odin, avant bien vite de verser des larmes, trahissant son véritable chagrin. Elle aurait tenté tout au long de cette "éternité" de convaincre Odin de ne pas appliquer son plan, lui révélant ce qui allait arriver s'il le faisait. Il n'a pas tenu compte de ses nombreux avertissements apparemment. Pis, il dit même que tout ce qu'il a accompli le conduisant à cet instant, c'est pour s'excuser du mal qu'il lui a fait, des souffrances qu'il lui a causées. Mais qu'a-t-il bien pu se passer entre eux ? Ce n'est, hélas, pas aujourd'hui que nous le saurons. Espérons que cette seconde saison sera plus prolifique en ce domaine !

Le plan d'Odin était donc de créer l'ultime Seigneur-Démon, le seul capable de le vaincre. Oui, mais pourquoi ? Ce chapitre nous apporte une réponse : sauver le monde. En effet, le Seigneur-Démon est le "Mal", celui qui doit apporter la destruction du monde lors du Crépuscule (le Ragnarök de la mythologie), il en porte d'ailleurs les symboles (le loup Fenrir et le Serpent-Monde Jormungand). Or, désormais le Seigneur-Démon a remporté sa victoire, récupéré la princesse, et l'a emmenée aux confins du monde pour la protéger, s'emprisonnant avec elle dans un château où le temps est gelé, passant son temps à combattre les chevaliers assez fous pour tenter de la sauver. Ce qui n'a donc rien à voir avec la destruction du monde qu'il est censé porter sur ses épaules. Comme le dit Mimir, le Seigneur-Démon est désormais retenu prisonnier d'un cycle sans fin qui le retient de détruire le monde, bien trop occupé à rester près de sa bien-aimée et la protéger. En somme, le "Mal" a effectivement été "scellé" comme le déclare le sage. Odin s'est donc sacrifié pour le bien commun en détournant le Seigneur-Démon de son destin initial de détruire le monde, ce qui jette un tout nouveau regard sur ce personnage qui nous apparaissait bien plus arrogant, égoïste et détestable dans la saison 01 ! Quand je vous disais que cette rescénarisation des évènements de la précédente saison mais d'un autre point de vue se révèlerait des plus intéressantes, il fallait écouter papy JJ. Il faut toujours écouter ses aînés, de toute façon

Euh, ouais, d'accord... mais c'est quoi cette WTF de fin... !?
Ah oui, la fin. Parlons-en un peu. Déjà, vous devez savoir que Garlic Duck adore troller ses lecteurs, que ce soit sur Twitter, son blog, ou carrément dans ses œuvres. Eh bien, on peut considérer qu'il s'agit, pour l'heure, de l'un de ses beaux trolls en matière de cliffangher.

Vous l'avez deviné, le personnage que l'on voit à la fin est effectivement un Seigneur-Démon... mais attention, il ne s'agit pas de Ragnarok, l'ultime Seigneur-Démon. Ce n'est pas notre Chevalier Sans Nom ni aucun autre Seigneur-Démon que nous avons pu apercevoir ici ou là. On le remarque à son accoutrement, il ne possède pas le manteau sombre caractéristique, il n'y a pas non plus trace de Fenrir et Jormungand, sans compter l'épée sur laquelle il s'appuie, cette longue lame écarlate qui ressemble à l'épée du Limier dans Wake Up Deadman. En résumé, un aspect plus archaïque dans son apparence par rapport aux Seigneur-Démons que nous connaissons. Je ne vais pas spoiler en vous révélant quoi que ce soit, vous en découvrirez plus sur lui dès la semaine prochaine, mais aussi sur un autre nouveau personnage dont la révélation va vous griller les neurones comme jamais. Oui, moi aussi je vous trolle, mais ça c'est mon petit plaisir

Pour finir, sachez que ces deux dernières pages du chapitre 03, que vous ne comprenez pas pour le moment, mais dont vous saisirez le sens au cours de cette saison, sont justement le véritable démarrage de la saison. Tous les évènements précédemment étaient du déjà-vu, une rescénarisation de la saison 01, du complément apporté à ce que l'on connaissait déjà. Mais désormais, nous voici embarqués dans du 100% inédit. Alors accrochez bien vos ceintures parce que ça va être absolument génial !


Voilà tout ce que je voulais dire sur ce troisième chapitre de la saison 02 que j'aime personnellement beaucoup, non seulement dans sa dimension graphique mais aussi dans son contenu, surtout la scène déchirante entre Mimir et Odin. Maintenant, on entre dans le vif de la saison 02 dès la semaine prochaine avec encore un très bon chapitre mêlant action et révélations dantesques. A vendredi prochain si tout va bien pour la suite de A Fairytale for the Demon Lord, et sinon dès demain samedi pour votre dose de zombies, humour & rock'n'roll


PS : bon, finalement, j'ai encore une fois été pas mal bavard... Comme quoi, l'écriture est parfois un bon remède aux maux de l'âme...





par Jayjay210 @ 31/07/2015 09:51 pm


Name: Remember me
E-mail: (optional)
Smile:smile wink wassat tongue laughing sad angry crying 
Captcha
CAPTCHA, click to refresh
Powered by CuteNews