Accueil La SAT Notre staff Nos projets Les auteurs Les postes Wallpapers

LE JOURNAL D'UNE TEAM IMPOSSIBLE

Arslan Senki #24 - Version anglaise & Commentaires

Écrite par : Jayjay210 • Catégorie(s) : Arslan Senki • Postée le 09/06/2015 09:05 pm


Nous sommes le 09 mois, les lecteurs !
Avec toute cette actualité autour d'Arslan Senki, entre les épisodes hebdomadaires de l'anime, la sortie du premier tome en France, nos scans et autres informations, il est facile d'oublier l'essentiel : l'histoire originale, à savoir le manga, qui, de son côté, continue son petit bonhomme de chemin.
Heureusement, les shamballiens sont la dernière chance, au dernier moment, comme l'Agence Tous Risques, et nous ne manquons jamais de vous offrir la petite séance mensuelle de spoilers qui fait du bien. C'est parti, donc, pour une nouvelle page de la Légende Héroïque d'Arslan !

Arslan Senki #24 disponible en anglais


Autant être honnête de suite : j'ai été plutôt déçu par ce nouvel opus. Déjà parce qu'il ne comporte que 19 pages, et j'espérais qu'il allait nous offrir un peu plus de contenu. Maintenant, c'est officiel, l'épisode 11 des Chroniques d'Arslân, dimanche prochain, va méchamment nous spoiler la suite, ce chapitre n'étant assez long que pour 5-6 minutes d'adaptation à tout casser.
De plus, ne vous attendez pas à voir nos héros. En effet, Arslan et ses compagnons sont totalement absents de ce chapitre. Personnellement, je m'y attendais, donc là-dessus aucune surprise, et j'étais intéressé de découvrir les enjeux et ramifications politiques du côté lusitanien. Seulement, je m'attendais à en voir plus, et j'espérais même en cliffangher voir l'apparition d'un "certain" personnage qui sera primordial pour la suite. Raté pour le coup... Mais attention, j'ai dit que j'étais déçu, pas que le chapitre était mauvais, loin de là, puisqu'il nous offre tout de même quelques éléments à ne pas négliger pour la suite.

Que se passe-t-il dans ce chapitre ?
Le mois précédent, j'avais laissé éclaté ma joie à la perspective de revoir bientôt Kishwahd. Les dieux du manga, ou plutôt Hiromu Arakawa (à moins que ce ne soit une seule et même personne :o ), ont exaucé mon souhait, et le chapitre démarre à la forteresse de Peshawar... sur la scène exacte qui concluait l'épisode de l'anime, dimanche. On retrouve donc le marzban Bahqman dans son bureau, se lamentant sur le contenu d'une mystérieuse missive que lui a envoyée Valphreze juste avant la bataille d'Atropathènes. Il aurait préféré ne pas apprendre ce terrible secret, apparemment. Mais de quoi parle-t-il donc ? Moi je sais, nanananananère ! Et en effet, c'est du secret de bombass, un secret que vous n'êtes pourtant pas prêt d'apprendre encore...

De son côté, Kishwahd reçoit des informations sur la situation à Ecbatana, ce qui nous permet de revoir Azraâl au passage. Pour le moment, Baqhman et lui sont toujours sans nouvelles du roi Andragoras et de son fils. Seule la reine est confirmée en vie, et aux mains des lusitaniens. Même s'ils voudraient sûrement faire quelque chose, les deux généraux savent qu'ils ne peuvent pas quitter la frontière et la laisser sans défense. Leurs voisins risqueraient d'en profiter, et principalement l'un d'entre eux : le royaume de Sindôra, dont le roi, Calihcala est actuellement souffrant, entraînant les deux princes, Rajendra et Gahdehvî, à s'affronter pour la succession. Oh, mais tiens, ce nom de Rajendra ne vous dit-il pas quelque chose ? Absolument, nous en avons parlé dans notre news dimanche soir, il s'agit de l'un des futurs personnages à apparaître dans l'anime ! Cela veut-il dire qu'il sera bientôt dans le manga également ? Aucune idée, à l'origine il n'apparaît pas du tout dans le premier roman, mais sait-on jamais du coup, peut-être l'histoire a-t-elle été modifiée ici... ?

Pendant ce temps, à Ecbatana...
Nous découvrons, en fin de soirée, un groupe de soldats lusitaniens, particulièrement éméchés, déambulant dans les rues de la capitale. L'un d'entre eux, un chevalier du nom de Peredaus, se vante de toutes les horreurs qu'il a fait subir à des Parses, et particulièrement sur des bébés. Franchement, ça commence à devenir soulant toutes ces horreurs des extrémistes de Yahldabôth, tant elles sont de moins en moins réalistes. Une surenchère de violence gratuite et aveugle, c'est tout ce que c'est, et cela dessert complètement l'histoire et la crédibilité d'une nation et d'une religion.
Heureusement, ce crevard de Peredaus connait une fin tragique, puisqu'en allant pisser il se fait ouvrir soudain le ventre... par une main. Oui, une main, armée d'une épée, sortie tout à coup du sol ! Un soldat tente de tuer l'agresseur, sauf qu'il n'y a personne dans le sol, juste une main qui le découpe également, poussant le reste de la bande à fuir en demandant grâce à leur seigneur Yahldabôth.
Ce passage est très important, en fait, parce qu'il permet de nous rappeler que non, La Légende Héroïque d'Arslan n'est pas un manga historique, mais bel et bien un récit de Fantasy. Certes, les éléments de magie sont rares, comme dans Le Trône de Fer par exemple, mais ils existent bien, comme cette main, que vous reverrez à l'avenir !

Informé de l'incident, le général Montferrat en réfère au duc Ghisqâr, qui va ensuite consulter son frère. Mais il a la désagréable surprise de le trouver en compagnie de l'archevêque Bodin. Pour venger le meurtre de Peredaus, prêtre de son église, il exige le sacrifice de 10 000 parses (et allez, encore un chiffre démentiellement nawak...), ce qui entraîne la colère du sensé général Montferrat, qui partage le même avis que Ghisqâr. Le roi fait preuve d'une faiblesse pathétique en laissant Bodin et son frère se disputer sur le sujet sans trancher, ni même intervenir. C'est alors que Bodin propose, si la situation échappe au duc, de recourir aux mystérieux Chevaliers du Temple, stationnés actuellement au Maryam, où ils ont commis le massacre d'un million et demi d'habitants pour le compte de Yahldabôth (et allez, encore un chiffre à la con !).
Voici un autre élément important pour la suite, parce que oui, nous verrons tôt ou tard ces fameux Templiers, et le fanatique qui les commande, Hildilgo, rejoindre la partie. En attendant, Ghisâr piège Bodin en lui demandant pourquoi Yahldabôth n'a pas protégé Peredaus, son fidèle serviteur, des mains d'un esprit démoniaque étranger, entraînant la furie de l'archevêque face à son incapacité à répondre ! Après s'être excusé de son emportement, il prend congé du roi, ruminant sa colère.
Ha ha ha ! Une belle humiliation que voici pour Bodin ! Il ne reste plus qu'une chose à faire : lever son verre en l'honneur de Ghisqâr pour lui avoir rabattu son claquet !


Le chapitre ne s'arrête pas là. Ghisqâr, après avoir confié à Montferrat la charge de trouver l'assassin de Peredaus, s'entretient seul avec son frère, et apprend de sa bouche une étrange requête de la reine Tahaminé : celle-ci accepte d'épouser Innocentis... s'il fait tuer son époux, le roi Andragoras ! Cette annonce me laisse tout aussi perplexe que Ghisqâr. A quel jeu joue la reine ? Cherche-t-elle à semer le trouble parmi les hautes sphères du Lusitania, pour tirer son épingle du jeu ? Est-elle vraiment sincère ? Déjà qu'elle ne semble rien éprouver pour son propre fils, on peut franchement se poser la question...

En tout cas, c'est sur cette surprenante révélation que s'achève - déjà - le chapitre du mois. J'aurais aimé en voir plus, notamment l'arrivée de Zande, mais ce sera peut-être pour le mois prochain, qui sait. Quoi qu'il en soit, le prochain épisode de l'anime ira bien plus loin que ces quelques scènes, et comme déjà montré dans la preview dimanche, nous retrouverons nos héros au premier plan dans leur nouvelle quête : atteindre la forteresse de Peshawar, chose qui sera loin d'être aisée. Je vous laisse découvrir cela dimanche, ou bien peut-être le mois prochain si vous ne suivez que le manga, comme une partie de notre team.

A dimanche donc pour la suite des Chroniques d'Arslân, et dès mercredi soir pour le chapitre hebdomadaire d'Historie que nous avions été contraints de décaler. Bonne fin de soirée





par Jayjay210 @ 09/06/2015 09:05 pm


Name: Remember me
E-mail: (optional)
Smile:smile wink wassat tongue laughing sad angry crying 
Captcha
CAPTCHA, click to refresh
Powered by CuteNews