Accueil La SAT Notre staff Nos projets Les auteurs Les postes Wallpapers

LE JOURNAL D'UNE TEAM IMPOSSIBLE

Historie #24

Écrite par : Kit • Catégorie(s) : Historie • Postée le 10/11/2014 11:13 pm


Bonsoir :

« Si nombreux que soient leurs animaux domestiques, ils le seraient encore bien plus si les chats n’étaient victimes de quelques malheurs. » Hérodote, L’Enquête, Livre II, 66. La traduction est reprise à M. André Barguet, L’Enquête, Livres I à IV, Paris, 1964, p. 194.

Bon ce n’est pas moi qui le dit, c’est Hérodote, qui n’est pas un héros si vous demandez à un certain Daniel mais qui a une passion notable pour les hérons. D’ailleurs dans la suite du texte il est question de chatte – cherchez le lien avec les hérons – mais ils refusent qu’on en parle sur le chat. Pourtant il a mené l’enquête, c’est le titre du bouquin qui le dit et il en conclut que : « Privées de leur chatons, les chattes en veulent d’autres et rejoignent les mâles, car ces bêtes aiment beaucoup leurs petits. » Leurs petits quoi on ne pourra pas l’expliciter. Mais je commence à penser qu’Hérodote était pervers ! Oo

D’ailleurs d’enquête je voulais en mener une onomastique pour la news de ce soir, au sujet du nom du chat d’Euménès : Satura. Prénom féminin attesté au 3ème siècle avant notre ère à Alexandrie ou en Alexandrie (on peut dire les deux) alors que notre récit se déroule au 4ème. Là où le bât blesse c’est que ma source ne concerne que les textes trouvés en Égypte et non pas l’ensemble des ressources papyrologiques... oui j’ai oublié de consulter un ouvrage d’onomastique grecque plus général pour vérifier la période d’attestation du nom afin de discuter de la précision du travail de l’auteur. Idem pour l’introduction du chat en Grèce, beaucoup font référence à Hérodote (pour les attestations textuelles) sans donner la référence exacte au passage concerné. Bon je n’ai pas eu le courage de relire toute l’œuvre d’Hérodote donc on va dire qu’on n’en sait rien mais qu’à l’époque du récit, ce devait être un bien de luxe extrêmement rare, d’où la réaction d’une certaine personne dont l’attestation du nom à cette époque n’est pas assurée (non, je ne parle pas du chat).

Vous êtes encore là ? Pas rebuté par tant de logorrhée ? Alors c’est que vous méritez d’apprendre à dire « chat » en égyptien ancien... Ah mais les hiéroglyphes ne rentreront pas dans le corps du texte, de même que la police de translittération... bon alors ça se dit – prononciation non contractuelle, on a jamais eu d’Égyptien sous la main pour vérifier – : « miou » ! Et oui, à la façon d’une onomatopée ou selon le même procédé qui en français produit le « miaulement ». Et pour une chatte, on dit : « mite » et non ce n’est pas une onomatopée déplacée issue d’un hentai de chez Soleil...

Et voilà, vous savez tout sur le chat, les Grecs et les Égyptiens... ouais en fait non parce que je ne vous ai pas parlé du « i » et du « ou » qui sont des semi-voyelles en égyptien et qui donc ne se prononcent sans doute pas ainsi mais je ne voulais pas vous embrouiller outre mesure – quoique si – mais cette news est un naufrage complet depuis le début, un peu à la façon de l’Argo d’Euménès...

Bon ben du coup on fera sans le chapitre, vous attendrez que je sois plus inspiré pour l’avoir, à moins d’être des habitués de notre site...



par Kit @ 10/11/2014 11:13 pm


Name: Remember me
E-mail: (optional)
Smile:smile wink wassat tongue laughing sad angry crying 
Captcha
CAPTCHA, click to refresh
Powered by CuteNews